lun 05 décembre 2016
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Edito de la semaine

Retour sur notre congrès des fermiers

Je suis agréablement surprise par le nombre de personnes qui ont fait le déplacement pour ce congrès ! Cela prouve que notre syndicat peut réunir du monde.
Nos aînés ont rappelé la nécessité d’être présents dans les instances administratives. Encore cette année, les propositions alternatives du Modef ont permis de limiter la casse notamment sur les plafonds des nouvelles catégories de terres, sur les montants des baux des bâtiments d’élevage, sur les montants des cultures spécifiques (asperges et kiwis…).

Souscription de soutien FDJA-Modef 2016

La FDJA-Modef tient à remercier chaleureusement les syndicats locaux qui ont vendu encore plus de billets que l'an passé et notamment -mais pas exclusivement- les syndicats de : Biaudos (111 carnets), Josse (52 carnets), Saint Yaguen (50 carnets), Soustons (46 carnets), Saint-André de Seignanx (36 carnets), Carcen-Ponson (31 carnets), Lucbardez, Mugron et Sort en Chalosse (30 carnets)… La FDJA-Modef remercie également la Banque Populaire (BPACA) et le Crédit agricole d'Aquitaine qui apportent leurs concours en finançant une partie des lots.

L'actu agricole départementale

Le congrès des questions foncières

Ce vendredi 25 novembre, le congrès de la fédération des fermiers et métayers du Modef des Landes a été dense, à l'image de l'actualité sur les questions foncières.
Les élus Modef qui siègent à la commission consultative des baux ruraux et au tribunal paritaire des baux ruraux de Dax ont rendu compte de leur activité ainsi que les représentants du syndicat à la CDOA, au comité technique Safer ou à la CDPENAF.
La fédération remercie la municipalité qui a accueilli cette assemblée générale.
Un très grand merci également aux militants grâce à qui le nombre de billets vendus (pour la souscription de soutien) reste stable.

Influenza aviaire : Le Préfet diffuse les consignes

Le 18 novembre dernier, le préfet des Landes entouré des directeurs de la DDCSPP et de la DDTM a tenu une conférence de presse afin que les mesures de biosécurité applicables suite à l'arrêté ministériel de la veille soient largement diffusées. Ce point presse faisait suite à une réunion où étaient invités « La » profession (traduire la FDSEA), le CIFOG, les représentants des vétérinaires, la fédération des chasseurs et l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Influenza : Le risque avifaune augmente

Le virus H5N8 continue sa propagation en Europe  : cas de H5N8 dans la faune sauvage et en élevage avec des mortalités importantes et rapides.
L’ANSES conclut que sur une échelle de risque de 9, la France est au niveau 9. En d’autres termes, les oiseaux qui passent dans les couloirs de migration risquent de contaminer les oiseaux français (risque maximal en France métropolitaine et en Corse).
L'arrêté constatant le niveau de risque par zone est pris. Les mesures qui en découlent sont d'application immédiate.

Dégrèvement de la TFNB 2016

Le jeudi 3 novembre, Philippe LACAVE a représenté le Modef à la réunion qui a discuté la mise en œuvre des mesures de dégrèvement sur la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB). Étaient réunis autour de la table les services de l'administration fiscale, la DDTM et les organisations agricoles. Il s'agissait d'établir les zones et les taux de dégrèvement qui seront appliqués en 2016 dans les Landes suite aux évènements climatiques défavorables : sécheresse, pluies violentes, orages... qui ont affectés le sud du département et l'Armagnac.

Indemnisation crise aviaire : 2e acompte

Une avance complémentaire de 20 % sur l’indemnisation des pertes liées à la crise de l'influenza aviaire va être débloquée en novembre au bénéfice des éleveurs de palmipèdes situés dans l'ex-zone de restriction.
Les producteurs ayant perçu la première avance de 50 % n'ont aucune démarche à faire pour percevoir le deuxième acompte de 20 %. Le versement sera automatique sauf si, entre temps, le Siret n'est plus actif ou bien si l'agriculteur s'y oppose formellement avant le 15 novembre.

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

FĂŞte du Modef