mer 13 décembre 2017
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

L'Ă©dito de la semaine

Au fil de l'actu

La semaine dernière, l'édito était consacré aux problèmes fonciers et à la nécessité du maintien du contrôle des structures.
Cela tombait à pic car le gouvernement -qui est en train de faire travailler le Parlement sur le « droit » à l'erreur- a introduit dans ses propositions une disposition qui crispe bon nombre de syndicats agricoles et d'agriculteurs.
En effet, il est prévu de ne plus soumettre les agrandissements à autorisation d'exploiter. Si cela peut plaire à certains (la coordination rurale), tous les autres syndicats s'en inquiètent fortement. Il est évident que si rien ne vient freiner la course à l’agrandissement, il sera facile pour les plus nantis de louer ou acheter du foncier à tour de bras.

Souscription fermiers et métayers 2017

La Fédération des métayers et fermiers landais tient à remercier chaleureusement tous les abonnés qui ont acheté un carnet, envoyé avec le journal, ainsi que les syndicats qui ont vendu encore autant de billets que l'an passé. Les félicitations s'adressent notamment -mais pas exclusivement- aux syndicats de : Saint-Yaguen (148 carnets), Saint-Vincent-de-Tyrosse (118 carnets), Carcen-Ponson (105 carnets), Mimbaste (106 carnets), Heugas, Orthevielle, Saint-Étienne-d’Orthe, Saint-Lon-les-Mines (100 carnets), Souprosse (97 carnets), Josse (95 carnets) …

L'actu agricole départementale

Pour un abattage de proximité

Le Modef et 16 autres organisations se sont réunis pour promouvoir les abattages de proximité. Les organisations et personnalités signataires :
- Déplorent le manque de structures d’abattage ouvertes à l’ensemble des éleveurs et des bouchers, ainsi que les disparités régionales d’implantation de celles-ci ;
- Approuvent et soutiennent les reprises - en cours ou en projet – de structures en difficulté ou démissionnaires, par des groupes d’éleveurs attachés au maintien de tels outils de proximité ;
- Demandent la mise en place d’outils individuels et/ou collectifs d’abattage à la ferme, fixes ou mobiles, en lien avec les abattoirs de proximité existants.

Le Modef et l'Adraf invitent à déposer un recours amiable

Suite aux trop perçus versés par la MSA, le Modef et l'Adraf des Landes invitent les retraités à déposer un recours amiable auprès de la commission ad'hoc de la MSA. Pour ce faire, un modèle de lettre de recours est mis en ligne (voir ci-après) et les organisations se tiennent à la disposition des retraité.e.s concerné.e.s pour les accompagner dans cette démarche.
En parallèle, le Modef et l'Adraf ont sollicité une rencontre avec la présidente de la MSA Sud-Aquitaine pour exposer leurs demandes. L'erreur, imputable à la MSA, ne saurait pénaliser les retraités agricoles dont les pensions sont en dessous du seuil de pauvreté.

Un remboursement étalé sur 10 mois

Suite à une erreur de calcul nationale, près de 9 000 retraitées et retraités agricoles des Landes et des Pyrénées-Atlantiques vont devoir rembourser un trop perçu (410 euros en moyenne).
Au regard du faible montant des retraites, le Modef et l'Adraf (association départementale des retraités agricoles) des Landes demandent que la régularisation s'opère sur 10 mois (et non sur 4 mois).
Le communiqué de presse du 4 décembre exprime cette demande commune qui avait été formulée par nos élus MSA lors d'une réunion fin novembre et qui a été confirmée par courriel.
Le Modef et l'Adraf invitent les retraités à solliciter un étalement sur 10 mois a minima. Pour cela, ils doivent écrire à la commission de recours amiable (voie qui suspend le prélèvement) au plus tard dans les 2 mois qui suivent la réception du courrier de la MSA Sud-Aquitaine.

Fil rouge volailles et palmipèdes

Le journal Sud-Ouest (édition landaise) a décidé de suivre de manière assidue l'actualité de la filière volailles et palmipèdes sur la période allant de fin novembre 2017 à juin 2018. Un "fil rouge" ouvert par un débat avec Serge Mora, président du Modef et Chantal Brèthes du Palso.

Le contrĂ´le des structures est plutĂ´t Ă  renforcer

Le contrôle des structures permet de soumettre à autorisation administrative préalable certains agrandissements fonciers (par location ou achat) dans le but de permettre à des jeunes de s'installer et à de plus petites fermes de conforter leur assise foncière.
Ces autorisations sont attribuées en fonction d'un cadre fixé par la loi (depuis les loi de modernisation des années 60 jusqu'à la récente loi d'avenir) et par les schémas régionaux qui définissent l'ordre des priorités (revus et validés en 2016). Une commission départementale (CDOA) émet un avis sur les dossiers où plusieurs candidats concurrents sont en présence.
Pour le Modef, il est évident que la seule loi du marché conduira à une concentration foncière accélérée.

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

FĂŞte du Modef