ï»ż
jeu 19 janvier 2017
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

L'Ă©dito de la semaine

Le cochon et le Champagne

Parfois, le poids des mots peut avoir un impact fort dans un débat, quel qu'il soit, et a fortiori quand les situations sont tendues.
Le journal "Sud Ouest" a relayé une analyse que j'ai exprimée concernant la comparaison entre la filiÚre foie gras, la production porcine et le champagne...
Cette remarque a suscité pas mal de commentaires et d'encouragements.
J'ai eu aussi un appel d'un producteur de porc qui, visiblement, n'avait pas vraiment saisi la comparaison... Il m'a beaucoup parlĂ© de la loi de l'offre et de la demande, persuadĂ© que le Modef est favorable Ă  une espĂšce de « planification d'État » pour toutes les productions. Pour lui, et rien que pour lui, je vais tenter d’ĂȘtre un peu plus clair (mĂȘme s'il y a du travail !).

FiliÚre foie gras : L'année démarre mal !

L'annonce officielle des mesures d’abattage prĂ©ventif est tombĂ©e comme un nouveau coup de massue sur les producteurs.
Alors qu'il reste 30 % des indemnités à percevoir de la crise précédente, pour un bon nombre d'éleveurs et de gaveurs, il va falloir à nouveau se serrer la ceinture.
Depuis le début du mois de décembre, les salles de gavage sont vides dans la zone Est du département des Landes et l'argent ne rentre plus dans les exploitations.
L’abattage prĂ©ventif dĂ©marrĂ© le 5 janvier se poursuit et devrait prendre une vingtaine de jours.
Aux yeux de l'opinion publique et de l'avis des producteurs, c'est à nouveau un véritable gùchis que d'envoyer prÚs d'un million de canards sains à l'équarrissage.

La crise de foi

Non, je ne fais pas vous faire une chronique mĂ©dicale sur les digestions difficiles d'aprĂšs fĂȘtes. Je veux vous parler de la crise morale que traverse l'agriculture depuis quelques temps dĂ©jĂ .
Tout d'abord, concernant les grandes cultures (et le maĂŻs en particulier), les prix bas plombent sĂ©rieusement les rĂ©sultats. Le constat est encore plus sĂ©vĂšre en Chalosse oĂč l'annĂ©e 2016 trĂšs sĂšche (3 mois sans pluie) a donnĂ© des rendements trĂšs faibles (parfois moins de 50-60 qx/ha).

Souscription fermiers et métayers 2016

La fédération départementale des fermiers et métayers tient à remercier les syndicats locaux et militants qui se sont investis dans la vente des billets de souscription. Un grand merci en particulier à ce qui ont placé plus de 60 carnets : syndicat local de Saint-Yaguen, de Saint-Vincent de Tyrosse, de Carcen-Ponson, de Heugas, de Minbaste, d'Orthevielle, de Mugron, de Pouillon, de Sort en Chalosse, de Saint-André de Seignanx, de Biaudos et de Vielle-Soubiran. Le tirage a eu lieu le vendredi 25 novembre à Souprosse.

L'actu agricole départementale

Stop Ă  l'abattage des canards et des paysans

Les producteurs de canards gras, réunis le 16 janvier à l'initiative du Modef des Landes, ont décidé d'appeler à une manifestation qui aura lieu le jeudi 19 janvier à 14 h 30 devant la DDCSPP des Landes à Mont de Marsan (place Saint-Louis).
Les éleveurs et gaveurs s'opposent à la poursuite des abattages préventifs qui soulÚvent, à juste titre, une grande incompréhension dans l'ensemble de la population et qui constituent un gùchis économique.

H5N8 : Nouvelles mesures du 13 et 17 janvier 2017

Le 17 janvier, la zone d'abattage préventif a été modifiée.
Le 13 janvier, les zones de protection et de surveillance ont été étendues
Pour le moment, l'ensemble des autres communes du département des Landes sont placés en zone de contrÎle temporaire (ZCT).

Influenza aviaire : Les propositions du Modef

DĂšs ce vendredi 6 janvier, une dĂ©lĂ©gation du MODEF des Landes a rencontrĂ© Mme Marie-France CAZALERE, conseiller agriculture et dĂ©veloppement rural du PrĂ©sident de la RĂ©publique. Mme CAZALERE, accompagnĂ©e du directeur adjoint de la DDCSPP des Landes, a accueilli avec grand intĂ©rĂȘt les propositions du Modef pour l'avenir Ă  la filiĂšre foie gras, l'Ă©levage en plein air et la production de valeur ajoutĂ©e sur nos territoires.

Sortir par le haut et sans « casse » chez les éleveurs !

En 2016, les éleveurs de palmipÚdes ont fait des efforts, ils ont beaucoup investi dans la biosécurité.
Pourtant, ce 4 janvier, un nouveau gùchis leur est annoncé : abattage des palmipÚdes en cours de production, impossibilité de produire pendant plusieurs semaines sur une zone qui couvre une partie du Gers, des Landes et des Hautes-Pyrénées.
Faute d'avoir tiré les véritables enseignements de la premiÚre crise, pourtant d'ampleur, ce gùchis est malheureusement rendu nécessaire.
Le risque lié à la multiplication des transports -qui apparaissent comme vecteur principal de propagation- n'a pas été suffisamment pris au sérieux.

2017 : Situation actualisée Influenza aviaire (au 12/01)

Pour tenir informĂ© les producteurs de palmipĂšdes et volailles, vous trouverez ci-dessous les arrĂȘtĂ©s en vigueur dans le dĂ©partement des Landes avec actualisation au fur et Ă  mesure.

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

FĂȘte du Modef