sam 21 octobre 2017
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Elevage plein air : le seuil a été fixé

Agenda et Actus

Elevage plein air : le seuil a été fixé

Le 5 mai, le ministre de l'agriculture a fixé dans un arrêté ministériel le seuil en dessous duquel des alternatives au confinement seront possibles. Comme proposé par le Modef, la confédération paysanne, le syndicat des accouveurs des Landes et la Maison du palmipède, ce seuil est de 3200 palmipèdes à l'extérieur en simultané. Ce seuil permet aux producteurs de préserver l'élevage plein air dès lors que le nombre d'animaux reste en dessous de ce seuil pendant la période sensible.
Elevage plein air : le seuil a été fixé

Le seuil retenu par le ministre de l'agriculture est une décision raisonnable. Le Modef et la confédération paysanne ont porté cette proposition en accord avec les acteurs du Label rouge (3200 animaux correspond à la taille maximale d'un lotdans le cahier des charges Label Rouge canard fermier).

Concrètement, les producteurs auront le choix entre investir dans des bâtiments pour confiner ou bien décider de limiter la production de palmipèdes de sorte à rester en dessous du seuil de 3 200 palmip des présents à l'extérieur en simultané sur son exploitation pendant la période sensible du 15 novembre au 15 janvier.

Le seuil de 250 palmipèdes en simultané préconisé par le CIFOG aurait eu pour conséquence d'obliger tous les producteurs à investir dans des bâtiments pour être en capacité de confiner les animaux en cas de passage au risque avifaune élevé pendant la période sensible.

Et, pour être amortis, les éleveurs auraient-ils eu d'autres choix que d'augmenter les volumes de production ? La pression sanitaire augmentant, le risque de nouvelle épizootie n'aurait-il pas été accru ?

Le CIFOG qui ne cesse de répéter qu'il défend tous les systèmes de production apporte une nouvelle fois la preuve qu'il n'hésite pas à mettre en difficulté les producteurs indépendants, ceux qui préfèrent des systèmes plus résilients et sont viscéralement attachés au plein air, caractéristique indissociable de la production traditionnelle de palmipèdes.

Une victoire pour les producteurs grâce à l'action commune engagée par le Modef et la Confédération paysanne.

L'arrêté du ministre est consultable/téléchargeable ci-après :

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef