ï»ż
mer 24 avril 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Dossiers / Gestion de l'eau / AG FDASAH 2014

AG FDASAH 2014

Réunie en assemblée générale le 11 février dernier, la fédération des associations syndicales d'aménagement et d'hydraulique (FDASAH) des Landes a traité trois sujets d'actualité : la modernisation des réseaux, la maßtrise des dépenses d'électricité et d'assurances.
AG FDASAH 2014

Zoom sur l'ouverture Ă  la concurrence 

La concurrence pour la fourniture d'électricité est entrée en vigueur le 1er juillet 2004 pour les professionnels et le 1er juillet 2007 pour les particuliers.

En revanche, les activités de transport et de la distribution d'électricité sont restées regroupées au sein d'une seule entreprise ayant mission de service public (RTE pour le transport et ERDF pour le distribution).

Deux marchĂ©s coexistent : le marchĂ© rĂ©gulĂ© dont les prix sont fixĂ©s par l'État et le marchĂ© dĂ©rĂ©gulĂ© dit « marchĂ© libre Â».

Les sites relevant du tarif bleu ne sont pas concernés par la suppression des tarifs réglementés fin 2015.

ACTIVITÉ CROISSANTE

La FDASAH compte 68 structures adhérentes, parmi lesquelles 59 lui ont confié la réalisation de la comptabilité-gestion.

Cela reprĂ©sente 17 066 hectares irriguĂ©s (soit 17 % de la surface irriguĂ©e du dĂ©partement), 2 336 ha drainĂ©s et 6 932 ha remembrĂ©s.

Dans un contexte de fermeture des péri-départementales (services des impÎts), des associations fonciÚres rejoignent la FDASAH.

Par ailleurs, deux syndicats d'irrigation se sont transformĂ©s en ASA (association syndicale autorisĂ©e). L'avantage est une remise Ă  jour plus « sĂ©curisĂ©e Â» du pĂ©rimĂštre de la structure. Cela permet de prĂ©venir des contentieux qui pourraient surgir Ă  l'occasion d'une succession.

LA MODERNISATION DES RÉSEAUX

Les premiers réseaux d'irrigation datent des années 1950/1960.

Dans le cadre de ses actions d'appui technique, la FDASAH réalise des audits-diagnostics qui constituent un préalable à la modernisation des réseaux.

L'audit est réalisé en partenariat avec la compagnie d'aménagement des coteaux de Gascogne (CACG). Cette derniÚre s'occupe de la partie technique (préconisations) tandis que la FDASAH gÚre la partie administrative.

Si des travaux de modernisation sont dĂ©cidĂ©s, ils peuvent ĂȘtre subventionnĂ©s par le Feader (fonds europĂ©en agricole pour le dĂ©veloppement rural). Les taux actuels varient entre 65 % et 80 %. La FDASAH craint que la nouvelle programmation des crĂ©dits du Feader ne s'accompagne d'une baisse significative des taux d'aides.

D'ores et déjà, une commission régionale des projets hydrauliques planifie et gÚre la répartition des financements publics disponibles pour la modernisation des réseaux.

L'ÉLECTRICITÉPÈSE 42 % DES CHARGES

La FDASAH a Ă©tabli que la consommation d'Ă©lectricitĂ© reprĂ©sente 42 % des charges des associations d'irrigants.

La persistance de la tendance haussiÚre du coût de l'énergie est fort probable.

Ces deux éléments conduisent la FDASAH à travailler en étroite collaboration avec EDF-collectivités pour gérer au mieux le poste de l'énergie.

EDF collectivités avait préparé une plaquette à l'intention des responsables des ASA. Ce document a été remis à l'AG. Il présente les 3 tarifs réglementés (bleu, jaune, vert), les conditions de modification de la puissance souscrite et il indique les coordonnées des interlocuteurs de proximité...

En 2014, la FDASAH va mettre en place un panel de 52 structures locales de sorte à comparer et analyser les dépenses d'électricité. Les résultats de cette étude seront exploités pour préparer les prochaines rencontres avec EDF-collectivités dans la perspective de dégager des marges d'amélioration.

OUVERTUREÀLA CONCURRENCE

À partir de 2016, le secteur de l'Ă©lectricitĂ© sera ouvert Ă  la concurrence. Fin 2015 au plus tard, les Asa ayant un contrat au tarif rĂ©glementĂ© dont la puissance est supĂ©rieure Ă  36 kVA devront le dĂ©noncer et en souscrire un nouveau, soit avec EDF, soit avec un autre fournisseur d'Ă©lectricitĂ©1.

Cette ouverture Ă  la concurrence concerne Ă©galement les irrigants individuels.

La FDASAH projette de ne pas laisser les responsables des ASA seuls face Ă  cette ouverture du marchĂ©. La nature de l'intervention de la FDASAH n'est pas encore arrĂȘtĂ©e. Elle pourrait prendre plusieurs formes, y compris le lancement d'un appel d'offre commun.

CONTRAT GROUPE ASSURANCE

À l'instar des PyrĂ©nĂ©es-Atlantiques, la FDASAH a l'intention d'avancer sur un contrat groupe d'assurance. La fĂ©dĂ©ration dĂ©partementale a donc Ă©tĂ© mandatĂ©e par les Asa pour dĂ©gager un contrat d'assurance de base (avec les garanties jugĂ©es minimales) et pour nĂ©gocier avec des assureurs.

Ici encore l'objectif est de maßtriser au plus juste les dépenses des structures collectives.

1 – Liste disponible sur le site de la commission de rĂ©gulation de l'Ă©nergie : www.cre.fr

  • NotĂ© actuellement 0 Ă©toile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

FĂȘte du Modef