mer 27 mars 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Informations agricoles / Les éditos / Editos 2016 / Un congrès du Modef incontournable !

Informations agricoles

Un congrès du Modef incontournable !

Au moment où j'écris ces quelques lignes, les allers-retours entre la DGAL et le Modef se poursuivent en ce qui concerne les projets d'arrêtés définissant les mesures de biosécurité et le plan de surveillance de l'influenza aviaire hautement pathogène.
Les autorités sanitaires soufflent le chaud et le froid et des points qui nous semblaient acquis risquent d’être modifiés...
En tous cas la spécificité de la production traditionnelle fera bien l'objet d'une « instruction du Ministre ».
Un congrès du Modef incontournable !

Christophe Mesplède, président du Modef des Landes

La commission palmipède du Modef travaille sans relâche et avec une nécessaire réactivité !

Un des facteurs qui augmente le risque de maladie est la densité de canards...

Il faudra, de toute évidence avoir un débat sérieux sur l'avenir de la filière et son développement.

Les producteurs ne peuvent pas à eux seuls endosser toute la responsabilité de ce qui se passe aujourd'hui.

La course aux volumes occasionnant d'ailleurs des stocks chroniques de matière première doit nous interroger.

En l'espace de 15 ans, la production de foie gras a été concentrée entre les mains de producteurs de moins en moins nombreux.

Les récents investissements en matière de cages collectives ont été financés par le contribuable et les gaveurs. Aucune augmentation de prix n'a été proposée par les gros opérateurs de la filière.

Aujourd'hui rebelote ! Qui va payer pour le renforcement des mesures de biosécurité ?

La stratégie de baisse des prix, théoriquement compensée par l'augmentation des volumes, doit s'arrêter si on veut régler les problèmes sanitaires de la filière.

La production traditionnelle Label Rouge et fermière, gage de qualité supérieure, doit être prise en compte de façon prioritaire. Elle est aujourd'hui menacée car devenue très minoritaire dans la filière foie gras.

Le congrès du Modef va se dérouler (à St Lon les Mines, le 19 février) dans un contexte d'inquiétude et d'interrogations.

La réglementation nationale est souvent une déclinaison de règles européennes.

En matière d'influenza, c'est bien le cas. Mais, plus largement, toute l'agriculture dépend, vous le savez bien, de l'Europe.

Pour notre congrès, nous aurons l'opportunité d'en savoir davantage grâce à la présence d'Éric ANDRIEU, député européen vice-président de la commission agriculture et développement rural du parlement européen.

Notre agriculture landaise est à un tournant inédit puisque les nombreux producteurs qui ont dû interrompre leur production dépendent des aides qui vont leur être octroyées et l'Europe cofinance le dispositif....

Les débats seront essentiels pour faire prendre en compte nos difficultés par les pouvoirs publics et votre présence nombreuse indispensable.

Je vous donne donc rendez-vous à notre congrès qui, évidemment aura une connotation particulière cette année...

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef