mar 23 octobre 2018
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Informations agricoles / Les éditos / L'édito de la semaine / Au fil de l'actu

Informations agricoles

Au fil de l'actu (11/05/2018)

Ces derniers jours ont été riches d'actualités agricoles dans bien des secteurs. Au travers de ces quelques lignes, je vais revenir sur quelques faits marquants.
Tout d'abord, la semaine dernière, j'évoquais la fin d'un modèle d'élevage tel qu'on le connaît (système intensif parfois destiné à l'export).
À ce sujet, un reportage du journal télévisé de France 2 -le 20 heures du 1er mai- était très intéressant. On y voyait la production de poulets en Côte d'Ivoire en plein développement. En effet, depuis une quinzaine d'années, ce pays a mis en place un système de taxations douanières d'un euro par kilo de poulet. Aussi, le poulet importé rentre en Côte d'Ivoire à 3,30 €/kg alors que la production locale est restée à un coût stable de 2,40 €/kg.
Au fil de l'actu

Serge MORA, président du Modef des Landes

Cela a permis de créer 50 000 emplois dans le pays (nous avons là l'exemple concret d'une solution contre l'émigration qui est plus souvent subie que choisie) et le modèle ivoirien est en train d'essaimer dans les pays voisins. Cela remet aussi en cause le développement de l'exportation de produits agricoles dans les pays industrialisés.

Un autre sujet a fait la une ce 2 mai dernier : la PAC d'après 2020. Apparemment, le budget en euros courants est revu à la baisse de 5 %, ce qui revient à une diminution de près de 10 % en monnaie constante. Cela signifie une baisse drastique des soutiens agricoles dont on connaît la prépondérance dans bon nombre de productions agricoles (grandes cultures, bovins, ovins). Autant dire que les revenus agricoles risquent encore de chuter accentuant la déprise agricole dans certains territoires.

Cette baisse, due paraît-il à un souci d’économie pour orienter une partie du budget vers la défense et la sécurité, semble tout de même bizarre. En effet, le budget de la PAC représente depuis très longtemps environ 1 % du PIB de l'Union européenne et le meilleur moyen de lutter contre l'exode des populations d'une part et le terrorisme d'autre part consiste précisément à aider au développement des pays pourvoyeurs de migrants (Afrique subsaharienne, Moyen-Orient...). Nous l'avons bien vu au travers de l'exemple du poulet en Côte d'Ivoire.

On peut donc s'interroger sur la pertinence d'une baisse du budget de la PAC, d'autant que les revenus agricoles ont peu de chance de remonter du fait de l'augmentation des prix payés aux producteurs.

En effet, en production laitière, les prix repartent déjà à la baisse alors que, après deux années de crise, les producteurs n'ont pas encore pu se rétablir. La coopérative Sodiaal vient de créer une marque de lait solidaire, permettant aux agriculteurs engagés d'être mieux rémunérés. L'initiative de producteurs locaux ou de marques comme « C'est qui le patron ? » est bien perçue par le consommateur prêt à payer un peu plus car il est bien conscient des difficultés du monde agricole.

L'exemple laitier peut se décliner pour les céréales dont les cours sont bas depuis un bout de temps, pour la viande bovine et ovine, pour les fruits et légumes soumis à la concurrence d'importations dont les règles de production sont parfois très souples.

Pour conclure, nous voyons bien que le revenu agricole est loin d'être réorienté à la hausse et il y a fort à craindre que les États généraux de l'alimentation n'amélioreront pas la situation. En effet, de la discussion sur la future loi agricole, il ressort qu'il est bien compliqué de définir un prix de vente à la production qui rémunère les producteurs. Et pourtant, l'urgence est bien là : obtenir un revenu paysan correct !

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef