sam 21 juillet 2018
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Infos pratiques / Intempéries 2018 / Pour faire face au déficit fourrager

Pour faire face au déficit fourrager

Le 4 juillet, les éleveurs -et en particulier ceux des Barthes- ont été réunis à Orist pour envisager les solutions à mettre en œuvre pour gérer au mieux les dégâts des récentes intempéries en matière de fourrages. Les décisions retenues s'organisent en 3 temps.
Pour faire face au déficit fourrager

LE TRÈS COURT TERME (J-A-S)

Les éleveurs qui n'ont pas suffisamment de quoi nourrir leurs bêtes à très court terme, c'est à dire qui seront en manque de fourrages avant fin septembre (pas avant de pouvoir utiliser les premiers ensilages de maïs) sont invités à remplir l'enquête ci-après et à la retourner à la chambre d'agriculture :

  • Les agriculteurs concernés renseignerons la partie « besoins d'urgence ».
  • Les éleveurs intéressés par l'achat de RGI qui seraient mis en culture en Haute-Lande (chantier organisé du semis à la récolte) doivent également informer la chambre de leurs besoins pour pouvoir explorer de manière concrète cette solution
  • De même, les exploitants intéressés par un approvisionnement en déchets de maïs doux se signaleront.

À partir de ces différents inventaires, la chambre recherchera les ressources mobilisables dans le rayon le plus proche.

Les actions « déchets de maïs doux » et de « mise en place de RGI en Haute-Lande » seront chiffrées pour vérifier que le rapport coût/bénéfice reste raisonnable.

POINT D’ÉTAPE FIN AOÛT

Un nouveau point de situation sera réalisé fin août car il sera alors possible d'estimer le potentiel des ensilages de maïs et autres cultures qui auront pu être implanté en juillet.

CONSTITUTION DES STOCKS 2018/2019

Concernant la constitution des stocks pour l'hiver, le conseil départemental a voté une enveloppe (de 500 000€ en juin 2018) pour venir en aide aux éleveurs. Le dispositif devra pouvoir s'appuyer sur une reconnaissance de calamités agricoles. Le contenu des mesures sera discuté avec la chambre et les organisations professionnelles avec l'objectif commun que ces aides soient au bénéfice des agriculteurs.

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef