jeu 23 janvier 2020
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Actions et positions / Nos communiqués

Actions et positions

Nos communiqués

1000 €, un véritable miroir aux alouettes

Le MODEF et l'ADRAF des Landes attirent l'attention de tous les agriculteurs et retraités agricoles sur l'annonce du minimum de 1 000 € qui représenterait un progrès pour les agriculteurs. À y regarder de plus près, il s'agit d'une belle opération de communication (pour ne pas dire d'enfumage) qui ne concernera pas grand monde. Par exemple, elle ne s'appliquera pas aux retraités agricoles actuels.
Afin d'obtenir une véritable revalorisation des retraites agricoles, le Modef et l'Adraf appellent tous les agriculteurs et les retraités à manifester le vendredi 24 janvier (départ à 10 h 30 de la gare de Mont de Marsan).

Retraites : Tous dans la rue le 9 janvier

Le MODEF et l'ADRAF des Landes appellent à nouveau les agriculteurs et les retraités agricoles à participer nombreux à la manifestation intersyndicale du jeudi 9 janvier.
Pourquoi les agriculteurs réclament-ils une autre réforme ? D'une part, le projet de réforme ne prévoit aucune mesure d'augmentation des pensions pour les retraités agricoles actuels.

Elections Msa : Tous les coups sont-ils permis ?

Alors que les travaux de rénovation de l'accueil de la caisse MSA (St Pierre du Mont) sont terminés depuis cet été, opportunément, la MSA a attendu le vendredi 10 janvier pour une inauguration officielle à laquelle est conviée la presse. Cela serait sans conséquence si les élections professionnelles MSA n'avaient pas lieu, précisément, entre le 6 et le 31 janvier !

L'arnaque de l'agribashing !

Face à « l'amplification du phénomène de l'agribashing », le ministère de l'Intérieur a demandé aux préfets de mettre en place des observatoires départementaux. Les syndicats agricoles étaient conviés à une réunion sur ce thème mardi 17 décembre à 8 h 30 Le MODEF des Landes a décliné l'invitation. Le syndicat agricole n'entend pas participer à l'arnaque qui consiste à faire passer l'agribashing comme le problème n°1 des agriculteurs.

Action du 5 décembre : Nous en serons !

Les pensions de retraite agricole sont scandaleusement dérisoires. En 2017, le montant mensuel brut moyen de la pension MSA de droit direct (majoration pour enfants comprise) était de 700 € pour les anciens agriculteurs, ce qui correspond à la moitié de celle perçue par l'ensemble des retraités (1 420 €)1.

Revalorisation des retraites agricoles : il y a urgence !

Les retraité.e.s agricoles attendent toujours la revalorisation de leurs retraites.
Il y a urgence quand on sait que le montant mensuel brut moyen de la pension de droit direct (majoration pour enfants comprise) fin 2017 est de 700 € pour les non-salariés MSA, ce qui correspond à la moitié de celle perçue par l'ensemble des retraités (1 420 €)*.

Zones non traitées : La position du Modef 40

Le Modef des Landes considère qu'il ne faut pas se voiler la face car l'utilisation des produits phytosanitaires peut avoir des effets néfastes sur la santé et l'environnement. C'est un motif légitime partagé par les agriculteurs (qui sont en première ligne sur le sujet) et la population dans son ensemble. Quelle est la position du Modef des Landes sur les zones non traitées (ZNT) ?

Revalorisation des retraites : Il y a urgence !

Le Modef et l'Adraf des Landes invitent tous les retraité.e.s et actifs agricoles à un rassemblement vendredi 13 avril à partir de 10 h devant la préfecture de Mt de Marsan.
La proposition de loi pour la revalorisation des retraites agricoles à 85 % sera à nouveau examinée le 16 mai. Pour exiger l'adoption sans plus attendre de cette légitime revalorisation des retraites agricoles, soyons nombreux à ce rassemblement.

Le ministre de l'agriculture doit arbitrer

Profitant des changements au ministère de l’agriculture, l'interprofession du foie gras, le CIFOG poursuit son objectif : industrialiser la filière palmipède. Les dernières réunions à la DGAL sont inquiétantes pour l’avenir de l’élevage de plein air.
Le CIFOG veut rendre obligatoire l’alimentation et l’abreuvement des volailles en intérieur, alors que des protections très efficaces peuvent limiter le contact avec l’avifaune sauvage tout en limitant les investissements pour les éleveurs.

Les petits élevages ne disparaîtront pas !

"Les petits élevages de canards ne disparaîtront pas !" se félicitent dans un communiqué de presse commun le Modef et la Confédération paysanne ce 10 mai. La décision du seuil de 3200 palmipèdes redonne des perspectives aux producteurs. Toutefois, la reconnaissance de la diversité des systèmes de production devra continuer à prévaloir dans les prochaines discussions sur les règles d'élevage et les mesures de biosécurité.

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef