jeu 09 décembre 2021
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

Accueil MODEF / Actions et positions / Nos communiqués / Quelle vision de l'agriculture portera la présidente de la chambre ?

Quelle vision de l'agriculture portera la présidente de la chambre ?

La nouvelle présidente de la chambre d'agriculture défendra-t-elle les petits producteurs de plein air ? L'élection -qui a eu lieu ce vendredi 11 décembre- a été l'occasion pour le Modef de réaffirmer la nécessité d'un changement de cap vers une agriculture plus qualitative, en particulier dans la filière « palmipèdes ».
Quelle vision de l'agriculture portera la présidente de la chambre ?

Deux des élus Modef : Mélanie Martin et Christophe Mesplède

Le Modef des Landes prend acte de l'élection de la nouvelle présidente de la chambre départementale d'agriculture, Marie-Hélène Cazaubon. Les élus du syndicat attendent de ce changement de présidence une rupture dans les orientations et les actions de développement portées par la chambre consulaire agricole.

Aujourd'hui, la situation dans le milieu agricole est inquiétante : l’élimination des exploitations agricoles continue, le revenu agricole ne fait que baisser et la répartition des productions à valeur ajoutée se concentre entre les mains d’une minorité (ceux-là mêmes qui dirigent le développement agricole départemental).

Nous le constatons bien aujourd'hui, en particulier sur la filière « palmipèdes gras » et l’épisode d'influenza aviaire. L'avifaune est sans cesse montrée du doigt par le syndicat majoritaire qui a défendu bec et ongles la bande unique, la claustration et l'industrialisation de la filière. Cette politique, loin d'obtenir les effets souhaités, conduit à des difficultés économiques et sanitaires.

De son côté, le Modef a toujours proposé un modèle de développement de la production de foie gras basé sur des critères qualitatifs et des volumes raisonnables.

Concernant la filière « palmipèdes »,le Modef déplore que la dérogation à la claustration conçue pour les « petits producteurs de plein air » ait été utilisée et généralisée en dehors de ce cadre par les responsables de la chambre d'agriculture et des acteurs économiques qui, par ailleurs, ont toujours combattu ce dispositif.

Communiqué de presse du 11 décembre 2020

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef