mar 22 octobre 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Congrès MODEF : Pour une nouvelle chambre d'agriculture

Agenda et Actus

Congrès MODEF : Pour une nouvelle chambre d'agriculture

Plus de 150 agriculteurs ont participé au congrès du MODEF vendredi 11 janvier à Gamarde. Les candidats de la liste Modef ont présenté les lignes directrices de leur programme.
Marc Dufumier, professeur émérite à AgroParisTech a ensuite réalisé une intervention brillante sur les politiques agricoles.
Congrès MODEF : Pour une nouvelle chambre d'agriculture

Christophe Mesplède, président du Modef et tête de liste aux élections a ouvert le congrès en dressant un bilan déplorable pour l'équipe FDSEA-CDJA sortante : "entre 2000 et 2010, nous avons perdu près de 25% de nos chefs d'exploitation. Notre département souffre d'un déficit d'installations (25 DJA en 2012). Mais ce n'est pas tout : les écarts de revenu se sont creusés entre paysans, les grandes exploitations se sont accaparés le foncier au détriment des petites et moyennes qui sont pourtant majoritaires (4.340 exploitations ont moins de 50 ha).

Le Modef est donc candidat pour impulser une nouvelle dynamique.

Les différents candidats ont présenté leurs propositions pour "une nouvelle chambre d'agriculture". L'ensemble de notre programme étant consultable sur le site, nous n'allons reprendre ici les principaux points forts de leurs interventions.

Foncier :

- Agir pour une meilleure répartition partant du principe que le développement des petites et moyennes exploitations est prioritaire sur l’agrandissement des grandes exploitations dans l’intérêt général.

- Recenser les terres en friche et non inscrite à la MSA et intervenir pour leur remise en culture

Eau :

- mettre en place une commission qui gérera avec transparence et équité les répartitions et les transferts des droits et réduira les actuels écarts entre irrigants.

- militer pour assouplir les conditions de réalisation de nouvelles retenues, en particulier pour les éleveurs privés d'eau dans le Sud Adour, pour les cultures spécialisées...

Installation :

- accompagner tous les projets d'installations avec ou sans DJA.

- encourager l'installation sur des exploitations à taille humaine, sur des structures maîtrisables, viables et transmissibles avec des investissements modérés (orienter vers les Cuma, mettre en avant les productions à valeur ajoutée).

Aides Pac et revenu :

- se positionner pour un plafonnement et une surprime des premiers hectares.

- créer un observatoire du revenu des paysans pour leur donner les moyens de négocier avec leurs acheteurs.

Élevage :

- aider les exploitations à trouver des solutions pour réduire leurs charges et ramener ainsi de la valeur ajoutée sur leurs exploitations : étude sur les fabrications d'aliment, le stockage, séchage, la production de protéines...

- s'opposer aux délocalisations des productions

Coopération :

- encourager les dynamiques collectives (Cuma, groupement d'achat...) pour permettre aux agriculteurs d’acquérir du matériel performant à moindre coût et de réduire leurs charges.

Éthique et fonctionnement démocratique :

- Limiter le cumul des mandats pour le présidents (2 au maximum) pour éviter les conflits d'intérêts

- Remise à plat des indemnités payés aux principaux responsables

- Pluralisme au sein du bureau

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef