ven 24 mai 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Crise aviaire : quel gâchis !

Agenda et Actus

Crise aviaire : quel gâchis !

Gâchis parce qu'une autre solution pour gérer la crise sanitaire était possible et qu'elle a été tuée dans l’œuf par une poignée de personnes qui s'octroie le pouvoir de représenter à eux seuls l'ensemble des professionnels de la filière palmipèdes.
Ils n'ont pas défendu l'option d'un vide sanitaire tournant sur les territoires qu'avaient proposé des entreprises. Or, l'exploration plus poussée de cette piste aurait pu permettre des vides sanitaires plus longs sans un arrêt complet de la découpe et de la transformation dans les entreprises.
Entre eux, ils ont tranché pour un vide sanitaire total et simultanée dans le grand Sud-Ouest. Ils ont arbitré avant tout en fonction des intérêts « supérieurs » des outils industriels qu'ils dirigent par ailleurs.
Crise aviaire : quel gâchis !

Ils ont tout simplement considéré que les producteurs, quels qu'ils soient, n'avaient qu'à se plier à la règle édictée.

En tous cas, en vue d'un meilleur avenir, il est indispensable que les autorités sanitaires préparent des dispositions efficaces en substitution à l'arrêt total de la production. Aucun opérateur, aucun producteur ne se relèverait d'une seconde crise avec une nouvelle période sans pouvoir travailler.

Pourtant, si les règles élémentaires de la démocratie avaient été respectées, ce gâchis aurait pu être évité.

Les élus de la chambre d'agriculture du Modef constatent que les enseignements de cet échec ne sont pas tirés par les dirigeants de la chambre, puisqu'ils sont toujours privés de toute possibilité de participer à des échanges constructifs en amont des décisions.

En effet, ce lundi 22 février après-midi, une session chambre d'agriculture dédiée à l'influenza aviaire est convoquée en présence du directeur de la DGAL (Direction générale de l'alimentation au ministère de l'agriculture).

Il s'agit, pour la chambre, de continuer à affirmer que l'arrêt total de la production était inévitable, un avis que ne partage pas le Modef.

Pour cette raison, la chambre verrouille la communication et n'invite aucun élu Modef aux visites de terrain proposées le matin au directeur de la DGAL (exploitation agricole et entreprise).

Pire encore, la conférence de presse est convoquée avant même les débats en session...

Aujourd'hui, le Modef a un objectif prioritaire : faire en sorte que tous les producteurs, qu'ils soient en IGP, en Label Rouge ou en vente directe puissent être indemnisés le plus rapidement possible à hauteur des préjudices subis.

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Commentaires

Authentifiez vous ou créez un nouveau compte utilisateur pour commenter.

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef