mar 27 septembre 2022
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / INFLUENZA AVIAIRE : Le Modef des Landes exige la transparence

INFLUENZA AVIAIRE : Le Modef des Landes exige la transparence

Alors que le virus de l’influenza aviaire se propage depuis plusieurs semaines, aucune information n’a été communiquée par les services de l’État à ce jour et les éleveurs sont à bout.

Publié le 04 janvier 2022.
INFLUENZA AVIAIRE : Le Modef  des Landes exige la transparence

On leur a imposé des règles de biosecurité draconiennes qui les plongent à nouveau dans des situations économiques intenables : volumes en moins, travail supplémentaire lié à la claustration et pour certains d'entre eux à nouveau des abattages car ils sont foyers, alors qu’ils n’ont toujours pas perçu le solde des indemnisations de la précédente crise. 

Seules les listes des communes en zone de contrôle temporaire et zone de surveillance sont envoyées par la DDETSPP des Landes. Aucune donnée sur les types d’élevages concernés, sur les nombres d’animaux, sur les liens épidémiologiques entre les élevages touchés.
Les rares informations sur le nombre d’animaux abattus et parfois même sur certains élevages touchés par l’influenza aviaire ont été découvertes dans la presse.
Des réunions de crise sont même organisées par la DDETSPP ou la Préfecture sans qu’aucun représentant de notre syndicat ne soit convié !

Nous demandons donc aujourd’hui qu’une analyse fine soit produite et communiquée par les services vétérinaires sur les causes des foyers, sur le nombre de canards mis en place et
présents en décembre dans les élevages landais, sur les moyens mis en œuvre pour contrôler les flux de camions. Ces données doivent être comparées à celles de l’année dernière pour avoir une vision complète de la situation actuelle.

L’enjeu est trop sérieux pour laisser les éleveurs dans l’opacité et l’incertitude telles qu’ils les vivent depuis le début de ce nouvel épisode d’influenza aviaire. Les éleveurs ne peuvent pas jouer à la roulette russe tous les ans.
Seule la vaccination, associée à une baisse drastique des densités d’animaux, peut permettre de maintenir l’élevage plein air. L’État doit aussi prendre ses responsabilités, les collectivités locales, Région Nouvelle-Aquitaine et Département des Landes, sont demandeuses.

Contacts presse :
Mélanie Martin : 06 89 40 91 00
Christophe Mesplède : 06 09 92 15 09
Serge Mora : 06 30 71 15 00

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef