sam 25 mai 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Influenza : Le risque avifaune augmente

Agenda et Actus

Influenza : Le risque avifaune augmente

Le virus H5N8 continue sa propagation en Europe  : cas de H5N8 dans la faune sauvage et en élevage avec des mortalités importantes et rapides.
L’ANSES conclut que sur une échelle de risque de 9, la France est au niveau 9. En d’autres termes, les oiseaux qui passent dans les couloirs de migration risquent de contaminer les oiseaux français (risque maximal en France métropolitaine et en Corse).
L'arrêté constatant le niveau de risque par zone est pris. Les mesures qui en découlent sont d'application immédiate.
Influenza : Le risque avifaune augmente

En résumé :

L’ensemble de la France passe en risque modéré et les zones à risques particuliers (zones humides) en risque élevé (Voir carte ci-contre)

La liste des 125 communes landaises placées en zone à risque élevé est la suivante : Aire-sur-l'Adour, Angresse, Arboucave, Artassenx, Arthez-d'Armagnac, Aubagnan, Audignon, Bahus-Soubiran, Bascons, Bas-Mauco, Bats, Benesse-Maremne, Benquet, Betbezer-d'Armagnac, Biarrotte, Biaudos, Biscarrosse, Borderes-et-Lamensans, Bostens, Bougue, Bourdalat, Bretagne-de-Marsan, Buanes, Capbreton, Castandet, Castelnau-Tursan, Cazeres-sur-l'Adour, Classun, Cledes, Coudures, Creon-d'Armagnac, Duhort-Bachen, Dumes, Escalans, Estigarde, Eugenie-les-Bains, Eyres-Moncube, Fargues, Le Freche, Gabarret, Gailleres, Geaune, Grenade-sur-l'Adour, Hagetmau, Haut-Mauco, Herre, Hontanx, Horsarrieu, Labastide-Chalosse, Labastide-d'Armagnac, Labenne, Lacajunte, Lacquy, Lacrabe, Laglorieuse, Lagrange, Larriviere-Saint-Savin, Latrille, Lauret, Losse, Lussagnet, Mant, Mauries, Maurrin, Mauvezin-d'Armagnac, Mazerolles, Miramont-Sensacq, Momuy, Monget, Monsegur, Mont-de-Marsan, Montegut, Montgaillard, Montsoue, Morganx, Ondres, Orx, Parleboscq, Peyre, Philondenx, Pimbo, Port-de-Lanne, Poudenx, Pouydesseaux, Payros-Cazautets, Pecorade, Perquie, Pujo-le-Plan, Puyol-Cazalet, Renung, Rimbez-et-Baudiets, Saint-Agnet, Saint-Andre-de-Seignanx, Saint-Barthelemy, Sainte-Colombe, Saint-Cricq-Villeneuve, Saint-Etienne-d'Orthe, Sainte-Foy, Saint-Gein, Saint-Jean-de-Marsacq, Saint-Julien-d'Armagnac, Saint-Justin, Saint-Laurent-de-Gosse, Saint-Loubouer, Sainte-Marie-de-Gosse, Saint-Martin-de-Hinx, Saint-Martin-de-Seignanx, Saint-Maurice-sur-Adour, Saint-Pierre-du-Mont, Saint-Sever, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Samadet, Sanguinet, Sarraziet, Sarron, Saubion, Saubrigues, Serres-Gaston, Soorts-Hossegor, Sorbets, Tarnos, Urgons, Vielle-Tursan, Le Vignau et Villeneuve-de-Marsan.

La durée de ces mesures n’est pas définie car certains de ces oiseaux hibernent en France.

POUR LES ZONES À RISQUE MODÉRÉ

Pour les élevages commerciaux, il convient d’appliquer l’arrêté du 8 février 2016 de façon pleine et entière. Pour vérifier les mesures à mettre en place par type de production, les fiches pédagogiques restent à votre disposition sur le site de l’ITAVI.

EN ZONE À RISQUE ÉLEVÉ

Pour les élevages commerciaux et en zone à risque élevé, le niveau de biosécurité est renforcé.

Il convient donc d’appliquer l’arrête du 8 février et

  • soit de confiner les volailles ou de mettre en place des filets,
  • soit d’effectuer une visite  du vétérinaire en vue d'obtenir une dérogation possible pour ceux qui ne seraient pas en mesure d’appliquer les dispositions prévues pour des raisons de bien-être animal, de technique d’élevage ou de contraintes liées à un cahier des charges répondant à un signe officiel de qualité. La visite vétérinaire est réalisée à l’initiative et aux frais du propriétaire ou du détenteur. La dérogation reste valable pendant une année au maximum.
  • et dans tous les cas réduire les parcours pour éviter les accès aux ruisseaux et mares.

Pour les élevages non commerciaux, le confinement ou la pause de filets est obligatoire. Une action est en cours pour prévenir les préfets et les maires.

Dans la zone à risque élevé, les manifestations réunissant des animaux sont interdites.

Remarque : La découverte de cas en avifaune en France ne retarderait pas le retour à un statut indemne de la France à l'OIE.

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef