ven 24 mai 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Intempéries : le MODEF négocie des soutiens supplémentaires

Agenda et Actus

Intempéries : le MODEF négocie des soutiens supplémentaires

Vendredi 21 juin, une délégation du MODEF a été successivement reçue par le Préfet des Landes, Monsieur Claude MOREL, et le député et Président du Conseil Général, Henri EMMANUELLI.
Intempéries : le MODEF négocie des soutiens supplémentaires

Face à la situation climatique exceptionnelle qui touche les Landes et aux conséquences que cela va générer sur l’ensemble de l’agriculture landaise (tous secteurs géographiques et productions confondues), les responsables du syndicat ont souhaité interpeller les Pouvoirs Publics sur la nécessité de mettre en œuvre des mesures qui dépassent les systèmes d’indemnisation classique.

Aujourd’hui, il est encore trop tôt pour chiffrer les réelles pertes engendrées par ces intempéries, mais entre l’impossibilité de semer sur certaines parcelles, les pertes de récolte (céréales, fourrages, kiwis…) voire de fonds suite aux récentes crues, la situation va s’avérer particulièrement tendue pour les exploitations landaises. Le MODEF a demandé à l’administration de réaliser un état des lieux précis des dégâts causés d’ici une dizaine de jours.

En termes d’accompagnement, le MODEF a demandé qu’une enveloppe exceptionnelle soit mobilisée afin de venir en aide aux agriculteurs dont les pertes d’exploitation ne seront couvertes ni par le fonds de calamités, ni par l’assurance climatique. L’assurance récolte, souscrite par tout juste 1/3 des agriculteurs landais, ne couvre plus les cultures semées après le 15 juin. Or, aujourd’hui, il reste en moyenne 20 % des surfaces à ensemencer sur le département avec un état d'avancement hétérogène selon les secteurs (100 % des semis ont été réalisés en Haute Landes alors que 30 % restent à faire en Chalosse et que certaines exploitations n’ont encore rien pu semer).

Pour apporter une bouffée d'oxygène aux trésoreries des exploitations sinistrées, le MODEF a proposé de reporter les échéances des prêts bancaires et d'alléger les cotisations sociales en mobilisant le Fonds d’Allègement des Charges (FAC). Le syndicat a par ailleurs plaidé pour que les fonds pour les agriculteurs en difficulté soient abondés.

Conscients que les dispositifs traditionnels s'avèrent insuffisants pour faire face à l'ampleur de la situation, le Préfet a assuré qu'il interviendra pour qu’une enveloppe supplémentaire soit débloquée. Il a également annoncé qu'il signera l’arrêté préfectoral levant les contraintes sur l’entretien minimal des terres et l’utilisation des jachères dès qu'il recevra l'aval du Ministère de l'Agriculture.

De son côté, le MODEF mettra tout en œuvre pour travailler efficacement avec l’administration sur ce dossier. Et face au problème d’urgence que constitue l’alimentation des herbivores (les stocks s'amenuisant dans bon nombre d'exploitations), le syndicat lance une bourse aux fourrages pour pouvoir mettre en relation l’offre et la demande des agriculteurs sur le département et faciliter ainsi les transactions. Ces annonces sont relayées sur le site Internet du MODEF des Landes (rubrique calamités) et son journal, les Informations Agricoles.

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef