mer 18 septembre 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Les élus Modef Msa font le job !

Agenda et Actus

Les élus Modef Msa font le job !

Le 12 avril 2019 à l'assemblée générale de la MSA Sud-Aquitaine, les délégués cantonaux MSA et Adraf ont fait remonter les améliorations à apporter pour rendre un meilleur service aux adhérents et ils ont rappelé leurs principales revendications : respect du pluralisme, service aux adhérents, suppressions d'emplois, retraites agricoles et risque "dépendance".
Les élus Modef Msa font le job !

Odile MARSAN, porte-parole des élus cantonaux Msa du Modef

SOUS-REPRÉSENTÉS

« Il est fondamental de nous exprimer une fois par an devant vous (Ndlr : l'ensemble des délégués cantonaux des Landes et Pyrénées-Atlantiques) car, malgré les 41,6 % des voix recueillies dans notre département aux élections de 2015, nous n'avons aucun porte-parole au sein du conseil d'administration. Une aberration qu'il faudra corriger urgemment surtout quand, pour plaider le maintien des MSA, vous mettez en avant son fonctionnement démocratique ! ».

PRIVILÉGIER LA RELATION HUMAINE

« Les adhérents ont beaucoup de difficultés à avoir un premier niveau de réponse par téléphone. Des agriculteurs et des retraités finissent même par renoncer à poser leurs questions. Par ailleurs, des employeurs de main d’œuvre ne savent plus où ils en sont dans le règlement des cotisations sociales à cause des incessantes régularisations ».

« Pour résoudre les problèmes, la relation humaine est indispensable », a affirmé Odile MARSAN, porte-parole des élus cantonaux du Modef.

STOP AUX SUPPRESSIONS

Le Modef sait bien que la cause principale des dysfonctionnements est la diminution incessante des moyens donnés aux caisses. D'où l'appel lancé : « Tout doit être mis en œuvre pour que, d'une même voix, les dirigeants, les élus et les assurés exigent la fin des suppressions d'emplois imposées par les conventions d’objectifs et de gestion (COG) aux MSA. Sans l'attribution de moyens supplémentaires, les MSA ne sont plus en mesure de remplir correctement leurs missions ».

LES RETRAITES AGRICOLES

Impossible de passer sous silence l'injustice faite aux retraité.e.s agricoles : « Réclamer la revalorisation des retraites agricoles est la moindre des choses. Agir ensemble pour empêcher le Gouvernement de bloquer à lui seul la loi portant le minimum retraite à 85 % du Smic dès 2019 aurait été bien mieux. Or, le Modef et l'Adraf ont été les seuls à descendre dans la rue, à interpeller les parlementaires et les Préfet », a fait remarquer Odile MARSAN.

LE RISQUE « PERTE D'AUTONOMIE »

L'actualité sociale a amené les élus Modef-Adraf à s'exprimer sur la prise en charge du risque de la perte d'autonomie par la solidarité nationale. « Si, comme le propose le récent rapport sur le grand âge et l'autonomie, le financement de la dépendance se fait en redéployant les moyens existants, il est clair que ce nouveau risque sera financé par les économies réalisées sur les pensions de retraites et les dépenses de santé. Évidemment, le Modef n'est absolument pas d'accord avec cette proposition ».

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef