jeu 18 juillet 2024
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / MHE2023

MHE : la marche à suivre

La maladie hémorragique épizootique a été détectée sur deux bovins des Pyrénées-Atlantiques et un autre dans les Hautes-Pyrénées. En conséquence, les éleveurs des Landes et du grand Sud-Ouest sont soumis à des restrictions.
MHE2023

Un arrêté ministériel a été publié le 27 septembre fixant de nouvelles mesures :

- La mise en place d’une zone réglementée sur l'ensemble des communes situées dans un périmètre de 150 kilomètres autour des foyers : les bovins, ovins, caprins ou cervidés des établissements situés dans la zone réglementée (qui englobe tout le département des Landes) ne peuvent sortir de cette zone.

Les seules dérogations possibles concernent : 

- Les retours d'estives

- Les sorties directement vers un abattoir avec abattage dans les 24 heures suivant l'arrivée

- Les sorties pour d’autres motifs si application d'un traitement de désinsectisation efficace envers les culicoïdes 7 jours au moins avant leur départ de l'établissement (applicable qu'à partir du 2 octobre 2023) - modalités à venir ;

- L’exportation au cas par cas selon les modalités définies par les pays tiers importateurs.

Capture d’écran 2023-09-28 à 11.16.50

 

Surveillance

Un arrêté préfectoral complète le dispositif de surveillance événementielle renforcée sur tout le département.

- Demande de détection par le Laboratoire des Pyrénées et des Landes (LPL) pour toutes les suspicions cliniques FCO / MHE (si positif MHE, envoi au Laboratoire National de Référence).

- Mobilisation SAGIR (OFB, FDC) pour surveillance faune sauvage

-  Au niveau du lieu de détention, l’isolement, la séquestration, la visite, le recensement des animaux et troupeaux.

-  Prélèvements nécessaires au diagnostic ou aux enquêtes épidémiologiques.

- Réalisation d’enquêtes épidémiologiques

- En cas de confirmation par le Laboratoire de référence : Arrêté Préfectoral de Déclaration d’Infection (APDI).

- En termes de surveillance active, les suspicions cliniques, infirmées en FCO, seront analysées de manière complémentaire en MHE.

Qu'est-ce que la MHE ?

C'est une maladie virale infectieuse à transmission vectorielle (arbovirose) de la même famille que la Fièvre catharrale ovine). Elle touche les ruminants domestiques et sauvages, principalement le cerf de Virginie et des bovins ; les petits ruminants peuvent aussi être porteurs du virus mais aucun cas symptomatique n’a encore été détecté.

Chez les bovins, les signes cliniques sont rares : fièvre, anorexie, boiteries et détresse

respiratoire, salivation et difficultés de déglutition, œdèmes, saignements, érosions et ulcérations autour de la bouche et sur le bourrelet coronaire ; faible mortalité. La transmission se fait exclusivement par des espèces de moucherons piqueurs du genre Culicoides. Il n'y a pas de transmission possible à l'humain ni de vaccin disponible. 

Chez les bovins, la MHE ne peut pas être distinguée cliniquement d’une infection par la Fièvre Catarrhale Ovine (FCO).

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef