mer 25 mai 2022
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Parole à Mélanie Martin

Parole à Mélanie Martin

Retour de Mélanie Martin, Présidente de la FSA-Modef, sur la réunion du mercredi 19 janvier à la Préfecture des Landes.

Les éleveurs, victimes collatérales d’un modèle qui déraisonne. « Finalement, notre plus grand risque n'est pas la propagation du virus par les flux migratoires, mais par les flux de camions qui traversent notre exploitation pour acheminer des canards venus d'ailleurs vers les trois salles de gavage environnantes. Les trois ont été contaminées, nous devons dépeupler. »

Donc oui, hier lors de la réunion préfectorale je me suis mise en colère. Je crois que cette colère est légitime car elle vient d’une indignation profonde des décisions prises qui nous privent de notre liberté de production. Elle est légitime car les producteurs subissent cette énième crise. Elle l’est car depuis 4 ans, ce sont les mêmes (Cifog, Anses, DGAL et FNSEA) qui décident et appliquent des décisions qui, force est de constater, ne fonctionnent pas.

Alors oui, je suis profondément en colère face à ce constat, et je trouve même le comportement des collègues qui nous donnent des leçons de morale, indigne. Et oui, j’accuse l’État d’ingérence, de manque de transparence, et d’avoir une attitude irrespectueuse face aux producteurs. Vouloir reprendre au plus vite, sans aucune avancée et sans tirer les leçons de cette crise, est une hypocrisie sans nom. Qui va repartir ? Qui va pouvoir repartir ? Qui va vouloir se retrouver face au virus dans 6 mois ou être de nouveau dépeuplé ?

Aujourd’hui, une fois de plus, la preuve est faite que tout ce qui nous a été asséné depuis des années ne fonctionne pas. Il faut changer de paradigme, revoir la copie, tout mettre à plat et tout reconstruire. L'ensemble de l'Europe est frappé, c'est donc le moment d'élever le niveau avec un discours différent qui permette de changer les règles, changer les fonctionnements et contraindre la filière à une véritable remise en question.

Mélanie Martin

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef