mar 27 septembre 2022
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Session Chambre : un budget stable, mais une ferme Landes menacée

Session Chambre : un budget stable, mais une ferme Landes menacée

Les élus de la Chambre d’agriculture des Landes étaient réunis en session plénière le lundi 14 mars dernier. A l’ordre du jour figuraient l’examen du compte financier 2021, la présentation du recensement général agricole et l’influenza aviaire.
Session Chambre : un budget stable, mais une ferme Landes menacée

UN BUDGET MAITRISE

Les dépenses et recettes globales s’élèvent à environ 7,2 millions d’euros. Le compte financier 2021 affiche un excédent de 52 858€, en légère hausse par rapport à 2020. Il est à noté que l’exécution des dépenses est presque totale ce qui tend à valider les prévisions budgétaires.

En fonctionnement, les dépenses reposent sur 3 piliers. Le personnel représente 52,05% de ces dépenses avec environ 3,756 millions d’euros, soit une augmentation de 6,82% par rapport à l’année précédente. Cela s’explique par une embauche au pôle développement ainsi que les recrutements en CDD de renforts pour le service comptable et le pôle développement.

Quant aux recettes de fonctionnement, elles proviennent de subventions de l’État pour 741 191,66€ qui avaient augmenté pour les années 2020 et 2021 du fait du contexte très particulier et devraient baisser en 2022. L’imposition des chambres apporte le même montant depuis 2015, puisque l’impôt est gelé, à savoir : plus de 3 millions d’euros par an. Diverses subventions, notamment du Conseil départemental, viennent compléter ces dépenses pour un montant total d’environ 1 million d’euros.

La Chambre a une capacité d’autofinancement de 272 762€ qui couvre largement les investissements qui s’élèvent, eux, à 41 933€. En outre, son fonds de roulement d’environ 2,4 millions d’euros lui permet de supporter les décalages de trésorerie et d’anticiper les baisses de subventions ou d’impôts.

Si le budget est maîtrisé cette année encore, des réserves demeurent quant aux années à venir, puisque les élections de 2022 pourraient amener des changements de politique.

Le budget a été adopté à l’unanimité.

UN AVENIR INCERTAIN POUR LA FERME LANDES

Des agents de la DRAAF ont présenté les résultats du recensement général agricole pour le département des Landes. Ils ont rappelé que c’est la seule enquête qui concerne l’ensemble des exploitations agricoles, petites comme grandes. Est considérée comme exploitation agricole toute exploitation dès 1ha de SAU ou 1 UGB.

Au niveau national, ce sont 450 000 exploitations qui ont été interrogées soit en distanciel soit par le biais d’enquêtes de terrain.

Les représentants du Modef se sont inquiétés des résultats présentés (cf. les Informations agricoles n°3098). Mélanie Martin a notamment souligné qu’ils étaient problématiques pour le développement de notre territoire. « Il y a nécessité d’interroger les stratégies mises en place depuis quelques années et de comprendre pourquoi on en est arrivés là. Cela doit nous questionner sur la façon dont on crée une dynamique pour l’élevage et sur les moyens mis en œuvre par les OP pour s’emparer du sujet. Quelle vision voulons-nous défendre ? »

Christophe Mesplède quant à lui a insisté sur la nécessité de voir la souveraineté alimentaire devenir une réalité. « On est déficitaires en diversité de produits. Si on continue, on pourra exporter du blé et du maïs, mais on sera hyper vulnérables sur l’alimentation de la population au quotidien ». Le Modef estime que l’alimentation et par conséquent l’agriculture sont des segments économiques très politiques et hautement stratégiques. Il est donc impératif de rectifier la trajectoire pour rendre l’agriculture de nouveau attractive.

INFLUENZA AVIAIRE

La Présidente de la Chambre avait décidé que ce point ne serait pas abordé en détails, puisqu’une réunion d’information aurait lieu le lendemain à destination de l’ensemble des éleveurs landais. Toutefois, les représentants du Modef avaient déposé une motion sur le sujet demandant entre autres une indemnisation rapide des éleveurs ; un redémarrage de la filière avec une adaptation des règles de biosécurité à chaque exploitation ; un accompagnement des éleveurs vers la réduction des volumes de production, etc.

La Présidente a refusé de soumettre la motion au vote au prétexte qu’elle nécessitait d’être retravaillée avec tout le monde. Si le Modef est évidemment favorable à un travail en commun, il regrette toutefois de ne pas être associé aux réunions de travail sur les conditions de redémarrage de la filière avicole. Christophe Mesplède a rappelé « que des demandes de RSA dérogatoires s’empilent et des producteurs se trouvent avec des bâtiments dont ils ne savent pas comment les payer ». Pour lui, il est impératif d’avoir une approche complètement différente à la fois sur les propositions à faire, mais également sur la méthode pour les bâtir : tout le monde doit être mis autour de la table pour apporter des solutions qui vont au-delà de ce qui est proposé d’habitude.

LE DEPARTEMENT AU SOUTIEN DE L’AGRICULTURE

En conclusion de la session, Dominique Degos, Vice-Présidente du Conseil départemental des Landes en charge de l’Agriculture, a expliqué que le Département avait inscrit 8,8 millions d’euros au Budget primitif 2022 en faveur de l’agriculture. 2,4 millions d’euros seront fléchés sur les filières touchées par la crise sanitaire ou les aléas, dont 1,9 millions pour l’influenza aviaire. Sur ce dernier point, Mme Degos a indiqué que les modalités d’attribution étaient encore à définir puisque le CD40 n’était pas convié aux réunions techniques et ne pouvait ainsi pas évaluer ses moyens d’actions. Par ailleurs, le Département s’inquiète lui aussi des résultats du recensement et a donc décidé de soutenir l’installation des jeunes. En 2021, ce sont ainsi 10 installations qui ont été accompagnées par le CD40 et 60 000€ sont prévus au budget 2022 pour poursuivre cet accompagnement.

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef