dim 15 septembre 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Agenda et Actus / L'actu agricole départementale / Une délégation MODEF reçue par Euralis

Agenda et Actus

Une délégation MODEF reçue par Euralis

Suite au courrier que le syndicat a adressé aux deux coopératives, une délégation MODEF a été reçue à Euralis par Jean-Michel PATACQ et Jean-Paul LATASTE, vice-présidents d’Euralis et Marc MARTIN, directeur du pôle agricole d’Euralis lundi 15 octobre. Il s’agissait de partager les réflexions sur une préoccupation commune : construire un système d’échange pérenne entre céréaliers et éleveurs. Une rencontre reconnue positive par les deux parties.
Une délégation MODEF reçue par Euralis

Le problème

L’énoncé du problème est simple : Comment contenir la hausse des coûts alimentaires pour les éleveurs dans un contexte où il est difficile de répercuter les hausses sur l’aval (clients/grande distribution) ? Surtout quand, comme en Chalosse, se greffent à cette situation plusieurs années sèches.

À court terme, le MODEF proposait que la coopérative abandonne sa marge bénéficiaire sur les achats de céréales réalisés par les adhérents pour nourrir leurs élevages. Jean-Michel PATACQ a indiqué que la coopérative « fait déjà au plus juste ». Le maïs récolté est revendu aussitôt, sans bénéfice. De même Euralis facture 8 €/tonne de droits d’entrée et sortie + 1 € par mois à partir de février.

Solutions disponibles

Comment des éleveurs qui manquent de maïs peuvent en acheter au meilleur prix ?

Deux solutions sont proposées par la coopérative :

  • Faciliter la vente directe entre un éleveur qui a trouvé un agriculteur vendeur. La céréale passera par l’intermédiaire de la coopérative qui établit la facture au prix qu’auront convenu les deux agriculteurs. Seul supplément : les taxes (0,87 €/tonne) et le coût de la facturation.
  • L’éleveur peut aussi acheter du maïs humide au prix du SPOT du jour et le mettre en dépôt le jour même à la coopérative. Restera à ajouter les frais de séchage.

À moyen terme

Pour Euralis, accompagner une contractualisation pluriannuelle décidée et choisie par les agriculteurs est la seule voie possible. Conscients de la demande récurrente -chez les producteurs- d’un environnement économique stable, Euralis et le MODEF des Landes ont convenu de continuer à travailler ensemble pour déterminer un prix du maïs qui conviendrait, dans l’esprit coopératif et solidaire, à la fois aux éleveurs et aux céréaliers.

  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef