sam 25 mai 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Dossiers / Environnement / Zone vulnérable / Zone d'hivernage : La position des chasseurs

Zone d'hivernage : La position des chasseurs

Les chaumes de céréales à paille, maïs, tournesol, colza,… fournissent nourriture et couvert à nombre d’espèces de la faune sauvage.
Mal conduites sur le terrain, certaines mesures culturales introduites par le 5e programme d'action « nitrates » impacteront directement les palombes, les grues cendrées, mais pas que...
Conscientes de ces enjeux, les Fédérations des chasseurs du Sud-Ouest et les représentants des agriculteurs ont fait valoir à plusieurs reprises, argumentaire technique à l’appui, des éléments favorables et réalistes tant sur le plan agronomique que pour un maximum d’espèces de la faune sauvage.
Zone d'hivernage : La position des chasseurs

La photo montre à quel point les colombidés sont dépendants des résidus de récolte (Crédit photo Christian Heilman)

EN ZONE D'HIVERNAGE

Le département des Landes est situé sur un axe migratoire majeur et constitue une zone d’hivernage d’importance pour nombre d’espèces d’oiseaux migrateurs. Ainsi, le département des Landes accueille chaque année sur la période automne-hiver le plus important contingent français de grues cendrées (de l’ordre de 50 000 individus).

En raison des stocks de nourriture disponible (résidus de maïs), la répartition des effectifs hivernants de ces espèces se superpose avec celle des surfaces en maïs et de la Zone Vulnérable.

LES PRÉCONISATIONS DE LA FDC

Pour diminuer les effets négatifs de la réglementation, la FDC invite les agriculteurs à respecter les préconisations suivantes :

  • Dans le cas des sols en interculture longue, privilégier des outils limitant au maximum le travail du sol et donc l'enfouissement ;
  • Dans le cas d'une implantation d'un engrais vert, préférer un semis direct sans travail du sol et maintenir cette culture le plus longtemps possible (fin février).
  • Noté actuellement 0 étoile(s) sur 5.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note: 0/5 (0 votes exprimés)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef