ven 23 août 2019
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Accueil MODEF / Fête du Modef / Les débats de la fête

Les débats de la fête

Tout au long de l’année, le MODEF argumente et porte sur la place publique ses propres analyses sur les sujets d’actualité qui concernent le milieu agricole et rural. Ce goût pour la controverse d’idées se traduit, dans notre fête, par l’organisation d’un débat ouvert au public.

Débat 2018 (1/2) : Remettre de l'humain !

Le 18 août 2018, plus d'une centaine de personnes ont participé au débat public autour de la question « Pour relever les défis agricole et alimentaire, faut-il soutenir les fermes ou les firmes ? ». Un débat dense et interactif, animé par Serge MORA (président du Modef des Landes) avec comme intervenants Josian PALACH (confédération paysanne) et Christophe MESPLÈDE. Les trois agriculteurs et responsables syndicaux ont tous plaidé pour une réorientation de l'agriculture de sorte à favoriser les petites et moyennes fermes, jugées les plus efficaces sur le plan économique, social et environnemental. « Ferme », une terminologie employée tout au long du débat, après que Josian PALACH ait indiqué que le terme d'exploitation agricole ne convenait pas pour caractériser la structuration de l'agriculture appelée de ses vœux.

Débat 2018 (2/2) : L'agriculture est multifonctionnelle

Les prises de parole qui ont suivi peuvent aisément être regroupées sous trois angles : économique, environnemental et social. Précisément les trois piliers qui fondent le concept de l'économie dite « soutenable » ou « développement durable ». En revanche, n'a pu être approfondi le débat suivant : Les initiatives constitutives du développement durable seront-elles nécessairement récupérées par le système capitaliste ou bien, autour de l'objectif du développement durable, les acteurs sociaux auront-ils la capacité de transformer en profondeur le système capitaliste ?

Et si l'avenir de l'agriculture passait par les savoir-faire traditionnels ?

Avec 2 crises aviaires successives, la question « Comment en sortir par le haut ? » est devenue incontournable. Venez prendre part à cette réflexion collective à partir de 17 h à l'espace débat derrière la scène.

Débat 2016 : Produits locaux et de qualité, et si les consommateurs prenaient le pouvoir ?

Si les consommateurs prenaient le pouvoir en orientant leurs actes d'achat, en cessant de déléguer à d'autres le soin de choisir de ce qu'ils consomment, ce serait une petite révolution ! C'est cet esprit de résistance qu'instille inlassablement Périco LÉGASSE, chroniqueur gastronomique et journaliste à Marianne. « Nous devons mesurer la chance que nous avons d'avoir des paysans et des paysannes qui se battent pour élaborer de bons produits et nous devons les acheter pour qu'ils puissent transmettre le fabuleux patrimoine qu'ils ont su préserver jusqu'ici », a-t-il plaidé devant plus de 150 personnes, le samedi 20 août dernier lors du débat public de la fête du Modef à Soustons.

Débat 2015 : Comment l'agriculture familiale peut-elle contribuer à la création d'emploi ?

« Nous avons souhaité aborder l'agriculture sous l'angle de l'emploi car, avec un taux de chômage élevé, l'emploi est une cause nationale », a expliqué Christophe MESPLÈDE en introduisant le débat du 22 août à Soustons. L'intervenant Michel BUISSON a montré que la diminution de l'emploi en agriculture, qui s'accélère, traduit une remise en cause du modèle de l'agriculture familiale. Persuadé que les exploitations petites et moyennes sont les mieux placées pour prendre en compte les enjeux sociaux, environnementaux et de santé publique, Michel BUISSON invite à une réflexion qui associe les paysans, les consommateurs et les écologistes.

Périco Légasse, invité de la fête 2016

Chroniqueur sur France Inter, animateur de « Manger c’est voter » sur Public Sénat et rédacteur au journal Marianne, Périco LÉGASSE a accepté de venir témoigner à Soustons le 20 août lors du débat sur les produits de qualité. Spécialiste des questions de consommation et engagé dans la défense des AOC, ce basque d’origine est connu pour ses coups de gueule contre l’agro-industrie et la FNSEA.

En amont du débat "Agriculture et emploi"

Samedi 22 août 2015 à 17 h, le Modef propose un débat public sur le site de la fête. Ce débat aura pour thème : « L'agriculture peut-elle contribuer à l'objectif de créer de l'emploi ? ». Michel BUISSON, agroéconomiste, ouvrira la discussion en présentant un état des lieux qualifié de « situation préoccupante difficile à inverser » dans un article cosigné avec deux autres spécialistes de l'agriculture. Alors que l'emploi est un des touts premiers objectifs de nos sociétés, alors que l'agriculture bénéficie de soutiens publics importants (et nécessaires), cette dernière peut-elle continuer à détruire des emplois ? Si on considère qu'il n'y a pas de fatalité irréversible, la discussion pourra se prolonger sur comment progresser ?

Débat 2014 : Quelle agriculture se dessine à travers la réforme Pac et la loi d'avenir ?

Le Modef des Landes radote t-il quand il propose, à la fête 2014, de débattre de la réforme de la Pac et de la loi d'avenir ? Quelques jours auparavant, un journaliste avait fait remarquer à Christophe MESPLÈDE, président du syndicat et animateur du débat que « Le sujet du débat public est très semblable à celui de 2013 ». Si le thème n'a pas été modifié, il y a un an, nous en étions encore à la phase des négociations sur la déclinaison française de la réforme de la Pac. Aujourd'hui, il s'agit de se positionner sur les arbitrages rendus par le gouvernement. En outre, s'ajoute la loi d'avenir qui a été débattue ces derniers mois et qui sera définitivement adoptée le 11 septembre prochain.

Débat 2013 : Vers une réorientation de la politique agricole française ?

La réforme de la Pac pour 2014-2020 concède des marges de manœuvres aux états-membres et le gouvernement français a planifié début 2014 l'examen de la loi d'avenir pour l'agriculture. Cet enchaînement traduit-il une ambition d'infléchir la politique agricole ? Dans quel sens ? Quelle place peuvent prendre les citoyens, agriculteurs ou non, dans ces choix ? Telle était la teneur de la problématique et des échanges ouverts par Régis HOCHART, agriculteur et membre du CESE lors du débat public de la fête du MODEF.

Débat 2012 : Quelle PAC nous faut-il conquérir?

« Nous avons souhaité mettre cette question en débat à notre fête car la politique agricole est l’affaire de tout le monde. Ce sont les consommateurs/contribuables qui financent la PAC » précise, en préliminaire, Christophe Mesplède, président du MODEF des Landes. Ce débat a réuni à la tribune trois acteurs du milieu agricole : le MODEF (Christophe Mesplède), la Confédération paysanne (Jean-Pierre Leroy, membre du CESER "Conseil économique social et environnemental de la région Aquitaine") et le Civam-Bio (Jean-Marie Lalanne, co-président).
Voici un aperçu nécessairement très partiel des échanges.

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef