sam 31 juillet 2021
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

Accueil MODEF / Informations agricoles / Les éditos / Editos 2020

Editos 2020

Vous pouvez prendre connaissance ici des éditoriaux signés par les responsables du Modef et publiés dans les Informations agricoles de 2020.

Foie gras 2020 : Année noire

Décidément, la filière foie gras ne gardera pas un bon souvenir de cette année 2020. Les difficultés n’ont fait que s’accumuler et on voit mal une issue favorable se dessiner dans un proche avenir.
Tout d’abord, dès les premiers bilans d’après la campagne festive 2019, il a bien fallu se rendre à l’évidence : les ventes de foie gras de fin d’année étaient en recul.

Les virus nous ont-ils fait évoluer (2) ?

Pourquoi ce titre, identique à celui du précédent journal ? Tout simplement parce que, apparemment, certains ne tirent aucune leçon des expériences passées.
En effet, la semaine dernière est arrivé, au Modef et chez les autres membres du conseil d’administration du CIFOG, un avant-projet de modification des textes règlementaires relatifs à la dérogation des moins de 3 200 canards en plein air. Ce projet, à l’initiative du CIFOG, prévoyait une réduction drastique de la surface et du temps d’accès au parcours, la mise sous bâtiment de l’alimentation, l’absence d’accès aux points d’eau naturels (mare…).

Les virus nous ont-ils fait évoluer ?

À l’heure où la France se re-confine pour tenter d’enrayer la progression du coronavirus sars covid2, les éleveurs sont confrontés à un autre danger : le retour de la grippe aviaire. En effet, la grippe aviaire fait son grand retour avec, cette année, un virus H5N8 apparemment très pathogène.

Quelle PAC demain ?

Cette semaine, le Parlement européen doit se prononcer sur la proposition de réforme de la PAC. Cette réforme suscite bien des attentes chez les agriculteurs mais aussi dans le reste de la société sur le plan du revenu des agriculteurs, sur les enjeux environnementaux et climatiques.
La réforme de la PAC en cours doit remplir plusieurs objectifs : une alimentation en quantité suffisante, de qualité, préservant les agriculteurs, l’environnement, le climat.

L'avenir se sème dès aujourd'hui !

La météo ne laisse plus de répit. Les années se suivent et les épisodes extrêmes s'enchaînent : abats d'eau en hiver, printemps froid et humide, été archi sec et chaud et maintenant un automne trempé.
Les paysans prennent de plus en plus de risques financiers et cette année va déstabiliser l’équilibre de bon nombre d’exploitations. Il s’agit donc de trouver un nouveau système fiable pour limiter les effets du changement climatique.

Travaux de rentrée

La rentrée est effective depuis quelques semaines et les sujets agricoles ne manquent pas : indépendance alimentaire, autonomie protéique, foncier, Mercosur, faiblesse récurrente des revenus agricoles…
Et à cela il faut ajouter la Covid 19 qui concerne tout le monde avec une recrudescence des cas, même si la maladie semble un peu moins grave qu’au printemps.

L'édito qui titille !

Aujourd’hui je souhaite vous « titiller » un petit peu, en suscitant la réflexion et le débat sur les néonicotinoïdes. Le but n’est pas d’alimenter les clivages entre agriculteurs bios et conventionnels mais réellement de poser le débat sur le modèle agricole car c’est bien là le sujet.

Le choc des images

Depuis ce jeudi 20 août, les images de l’association L214 ont été diffusées dans tous les médias.
Évidemment, l’indignation a été immédiate et ce sont des images qui sont particulièrement pénibles, surtout pour l’immense majorité des éleveurs qui fait son métier du mieux possible.

2020 : L'année de tous les dangers

Décidément, cette année 2020 est placée sous de biens mauvais auspices.
Le coronavirus est en train de déstabiliser une grande partie de l’économie mondiale. Le chômage risque d’augmenter fortement, ce qui inévitablement fera baisser encore la demande dans un contexte déjà bien morose.

Cela bouge chez les Landais !

L’article de Mediapart, repris par toute la presse locale, fait parler dans les campagnes. Ce thème renvoie à de nombreuses questions sociétales et syndicales :
• Doit-on appliquer au bio des procédés de production industriels ?
• Peut-on devenir leader d’un marché, dans une vision libérale de l’agriculture, à n’importe quel prix (humainement) ?
• Veut-on du bio accessible à tous et pour tous ?
• Le manque de main d’œuvre n’est-il pas lié au fait que le besoin est concentré dans de grandes exploitations et non diffus ?

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef