sam 06 mars 2021
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

L'édito de la semaine

Les modèles (1/2)

On nous parle souvent des modèles que l’on se doit d’imiter si l’on veut être un bon citoyen, un bon sportif mais aussi un bon agriculteur.

Aujourd’hui, le sujet préoccupant est la lutte contre le réchauffement climatique. La Coopération agricole a annoncé se fixer un objectif zéro émission nette à l’horizon 2035 lors d’une conférence débat le 18 février. Un ingénieur consultant, Jean-Marc JANCOVICI, spécialiste de l’énergie et du climat, a bousculé les schémas bien établis. Il a d’abord précisé qu’il faudrait réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de 5 % par an pour contenir l’élévation de température à 2 °C d’ici 2100, ce qui se traduirait quand même par des canicules et des sécheresses estivales plus marquées qu’aujourd’hui.

Résultats souscription FM 2020

La Fédération des métayers et fermiers des Landes tient à remercier chaleureusement tous les syndicats et militants qui ont réussi, malgré le contexte sanitaire, à remplir un bel objectif (80 % des ventes de l'an passé). Vu que nous arrivons à la période des fêtes de fin d'année, il est impératif de téléphoner avant de venir retirer un lot. Belles fêtes de fin d'année à toutes et tous.

L'actu agricole départementale

Disparition : Franck Marcadé, militant paysan

Ce 3 mars 2021, Franck MARCADE, figure du syndicalisme paysan, s'est éteint.
Franck MARCADÉ qui a vécu ses premières années à Bordeaux est arrivé à l’agriculture par un chemin singulier.
Très vite, il s’est investi dans l’accompagnement des jeunes agriculteurs d’abord, puis des paysans et enfin des retraités agricoles, tant pour défendre leurs dossiers personnels que dans l’action collective comme en témoignent ses nombreuses responsabilités syndicales au sein du Modef (mouvement de défense des exploitants familiaux) et de l’Adraf (association départementale des retraités agricoles de France).

Travailler collectivement !

Samedi 27 janvier, Isabelle Daugreilh accueillait dans sa ferme la première étape du tour de France des exploitations familiales du Modef. L'après-midi s'est déroulée en deux étapes, d'abord une visite de l'exploitation et ensuite un débat pour tenter de répondre à la question "Grippe aviaire : quelles solutions pour les prochaines épidémies ?". L'ensemble des personnes présentes a pu participer à ce débat, rassemblant producteurs, élus (Département, Région, commune et parlementaires) et Jean-Luc Guérin, professeur à l'École nationale vétérinaire de Toulouse.

IAHP : Les zones réglementées (Landes)

Voici la liste des communes landaises classées en zone réglementée, c’est à dire :
• en zone de protection (ZP),
• en zone de surveillance (ZS)
• ou en zone de contrôle temporaire (ZCT).

(Article mis à jour le 18 février 2021 à 9 h 30)

Imposer une troisième voie !

Une centaine de producteurs de palmipèdes et volailles a participé à la réunion organisée par le Modef ce mardi 16 février sous les halles de Montfort-en-Chalosse. Les responsables syndicaux constatent : "On ne nous laisse que deux possibilités : soit être en capacité de claustrer les animaux, soit ne plus produire. Nous devons nous battre pour obtenir une troisième voie ! ". L'avenir de la filière est en jeu. Le Modef a invité tous les présents à rester mobilisés pour faire avancer des propositions qui garantiront une reprise pérenne.

Influenza aviaire : S'attaquer aux véritables causes !

Alors qu’une réunion est prévue ce mercredi 10 février 2021 sur l’influenza aviaire avec le Ministre de l'agriculture et de l'alimentation, le MODEF et la Confédération paysanne sont très inquiets pour l'avenir de l'élevage plein air traditionnel et insistent : "Attaquons-nous aux vraies causes, pas au plein air !".
En effet, le 4 février lors du Conseil d’administration du CIFOG, le plein air a été sans cesse désigné comme responsable de la crise par les grands opérateurs économiques de l'interprofession, sans que ceux-ci ne remettent en question leurs propres choix. Il est évident aujourd’hui que la hausse exponentielle de la production a créé un terreau fertile pour le virus et que les engagements consignés dans le Pacte de 2017 n’ont pas été tenus.
Sans surprise, l’interprofession souhaite supprimer la possibilité donnée par une dérogation d’élever des canards en plein-air pendant la période à risque (pendant les migrations hivernales de la faune sauvage). De plus le CIFOG souhaite rendre obligatoire la claustration des animaux pendant cette période, et même conditionner la possibilité de remettre en place, à la capacité de claustrer.

Plan du site

Qui sommes nous ?

Actions et positions

Informations agricoles

Nos partenaires

Dossiers

Infos pratiques

Agenda et Actus

Fête du Modef